Escalier en bois qui grince : comment réduire ces bruits inconfortables ?

Que faire contre les escaliers qui grincent ?

Rien de plus agréable et de plus chaleureux qu’un escalier en bois ou encore qu’un palier qui fait la part belle au bois, quel qu’il soit. On aime marcher pieds nus sur cette matière noble, et c’est indéniablement un matériau qui donnera du cachet à votre intérieur. 

Oui mais voilà : le bois se dilate et se contracte en réponse aux changements d’humidité. Résultat : craquements et des grincements peuvent provenir de vos escaliers en bois, idem pour vos parquets massifs. Souvent, ces grincements sont dus à une fixation qui s’est desserrée : les marches et contremarches frottent alors les unes contre les autres, ce qui provoque ces bruits gênants. 

Dans l’article suivant, découvrez des solutions pour réduire les grincements et autres craquements du bois. 

Que faire contre les escaliers qui grincent ?
Un chat sur des escaliers qui grincent, eh oui !

Cibler les principaux endroits où les craquements surviennent

Pour cela, pas de miracle : il va vous falloir provoquer le grincement par vous-même et ainsi identifier les zones les plus bruyantes. Ce sont sans doute ces mêmes endroits qui provoquent des bruits même lorsque personne n’y passe, par exemple en pleine nuit.

Pour forcer le grincement, montez l’escalier en prenant appui sur chaque marche et en prenant soin de couvrir l’intégralité de la marche avec le poids de votre corps. Recherchez des trous dans les limons, qui sont les bandes de bois sur les côtés auxquelles sont fixées les extrémités des échelons. Si tel ou tel endroit vous paraît nettement plus « bruyant » qu’un autre, c’est sans doute par là que vous devriez commencer à agir. 

Sur le même sujet, n’hésitez pas à consulter notre article sur la décoration des chalets en bois ! 

Réduire les craquements en révisant les fixations de votre escalier 

Si vous entendez des craquements, commencez par le bas des échelons et remontez doucement, marche après marche. Il va vous falloir inspecter chaque marche avec minutie. 

Les faces inférieures des échelons et des contremarches sont généralement insérées dans des rainures du limon et maintenues en place par des cales en bois qui sont collées et pressées. Parfois, remplacer les cales desserrées par de nouvelles suffit à réduire de 50 à 80% les bruits générés. Pour ce faire, remplacer les cales desserrées par de nouvelles, et n’oubliez pas de bien taper sur les cales pour les remettre en place après les avoir rétractées. Vérifiez aussi, au passage, les montants qui maintiennent les échelons et les contremarches en place.

Escaliers et paliers dépourvues de cales : quelles solutions ? 

Les escaliers sans cales peuvent eux aussi générer de réels bruits d’impact, qui se propagent dans la cage d’escalier et sont considérés, d’un point de vue acoustique, comme un bruit très irritant, en particulier la nuit. Les supports d’escalier ou les supports de console en bandes plastiques, par exemple, peuvent être utilisés pour séparer le bruit des volées d’escalier et des paliers. 

Cela permet de réduire le bruit généré en minimisant la transmission des sons et des vibrations aux éléments, murs et plafonds voisins. Plus de silence, plus de confort dans la maison, un son étouffé sont autant d’avantages de cette barrière acoustique. Les pièces plastiques agissent à la manière d’une caisse de résonance, ce qui atténue nettement le son. 

Plusieurs matériaux isolants élastiques de haute qualité sont proposés sur le marché ; ils conviennent généralement à tous les escaliers, des plus imposants aux plus biscornus. Colimaçon, escalier droit, escalier à quart tournant ou encore escalier à pas japonais : les isolants plastiques (et/ou avec support caoutchouc) se distingueront par leur simplicité et leur facilité d’installation, ainsi que par leur endurance et leur absence d’entretien. On estime que ces dispositifs permettent de réduire les bruits environnants de 15 à 25 décibels en moyenne, soit un réel confort phonique. 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *